Permanence téléphonique . 24H/24 et 7J/7 . 05 59 71 68 54

Les obsèques

Vous vous posez des questions ? Nous pouvons y répondre. Vous trouverez ci-dessous les questions/réponses le plus fréquemment posées.

Les obsèques

Vous vous posez des questions ? Nous pouvons y répondre. Vous trouverez ci-dessous les questions/réponses le plus fréquemment posées.

Pourquoi organiser ses obsèques ?

Plusieurs motivations peuvent nous amener à prévoir nos obsèques :

  • Lors d’un décès, la famille essaie généralement de respecter les dernières volontés du défunt : chacun tente de se rappeler si la personne décédée avait donnée des indications sur ses souhaits (inhumation, cérémonie religieuse, fleurs,…). La  question n’ayant pas toujours été abordée et les avis n’étant pas toujours concordant, il est parfois-voire souvent-très difficile d’organiser des obsèques telles que le défunt les aurait souhaitées.
  • Les proches sont également choqués, ils doivent surmonter leur peine et il est rassurant pour tout le monde qu’un prestataire spécialisé prenne en charge l’organisation de l’ensemble des funérailles.
  • D’autre part, les frais d’obsèques représentent des montant important que les héritiers ne peuvent pas toujours assumer.

Un contrat obsèques permet, non seulement d’indiquer ses dernières volonté et l’organisation complète de ses obsèques, mais encore de prévoir un capital pour la charge financière que représentent les obsèques.

Comment en parler à ses proches ?

Si vous avez choisi d’organiser et de prendre en charge vos obsèques, même si vous ne vous sentez pas concerné dans un futur proche, il est important que votre famille soit informée de votre décision et du contrat que vous avez souscrit.

Avant tout, essayez de dédramatiser : il s’agit d’un sujet délicat et certaines personnes ne veulent pas aborder ce sujet.il est préférable pourtant d’en parler pour dire votre sérénité d’avoir traité ce problème à leur place et qu’ils seront dégagé de toute contrainte, tant dans les décisions à prendre que dans les difficultés financières. Le paiement peut s’effectuer en totalité ou partiellement selon l’âge de la personne.

Ainsi, vous leur éviter des situations de choix difficiles à gérer, vous les informer de vos propres volontés et, même s’ils ne sont pas en accord avec vous, vous pouvez leur expliquer vos choix.

Il ne sera pas nécessaire d’en parler à nouveau, mais le jour venu, ils sauront que tout est prêt.

Quelles dépenses à prévoir ?

Selon la confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie ( CPFM), ce coût s’élève aujourd’hui à 4 000€ au plus, pour une inhumation et à 3 500€ pour une crémation. Une dépense importante à prévoir si le défunt n’avait pas souscrit de convention obsèques.

Prestations obligatoires ou facultatives

Le cercueil avec quatre poignées et une housse intérieure, constitue une dépense incontournable, qu’il s’agisse d’inhumation ou de crémation. La législation impose également la location d’un corbillard avec chauffeur. Si la présence des porteurs n’est pas exigée, elle est recommandée, car un cercueil pèse, vide, 80kg.

La majorité des familles recourent en outre au conseiller funéraire pour effectuer les démarches administratives (déclaration de décès) et la coordination du convoi funéraire.

Autres dépenses facultatives mais habituellement engagées : le maitre de cérémonie chargé d’assister les proches du défunt, les fleurs, les faire-part et annonce dans la presse. Sans oublier le cas échéant, l’office religieux.

Vacations, concession

Il convient souvent de régler des vacations de police à la société des pompes funèbres qui les reverse au trésor public, même si le fonctionnaire ne se déplace pas toujours. Elles sont dues en cas de transport du corps, avec mise en bière.

L’inhumation nécessite, outre les frais de mise en terre ou de construction d’un caveau, l’achat d’une concession, dont le prix varie fortement selon la durée et les communes.